En raison de l'épidémie du coronavirus,

les cabinets sont momentanément fermés.

Le Shiatsu ?

Le Shiatsu, littéralement "pression des doigts", consiste en l'application de pressions rythmées sur tout le corps, dans un but de rééquilibrage corporel et d'amélioration ou de maintien de la santé.

 

Les théories appliquées sont proches de l'acupuncture, mais le Shiatsu n’emploie que des techniques manuelles :  pression des pouces, des mains, mobilisations et étirements.

 

La santé est un état dynamique et instable, l'organisme luttant en permanence pour maintenir son équilibre fonctionnel.

 

Le Shiatsu harmonise cet équilibre, autant sur le

plan physique qu'émotionnel, tout en  procurant un état profond de détente et de relaxation.

 

Les champs d'action du Shiatsu sont variés, entre autres sur les maux de tête, douleurs dorsales et articulaires, anxiété, stress, fatigue, insomnie, problèmes digestifs, de peau, troubles menstruels et urinaires, hyperactivité, nervosité, addictions, boulimie, acouphènes, maladies chroniques ... 

Le Shiatsu permet d'atténuer les effets secondaires de certains traitements et de  

renforcer les systèmes immunitaires, nerveux et osseux.

Il peut aussi s'avérer précieux dans l'accompagnement des grossesses.

 

Pratique « naturelle », le Shiatsu s’inscrit principalement

dans le domaine de la prévention et du bien-être.

 

Le Shiatsu ne se substitue pas à la médecine occidentale, mais peut se présenter plutôt comme un complément. Il ne dispense pas d'un avis médical, sa pratique pouvant être contre-indiquée dans certaines situations.

Le Shiatsu dans le monde

 

En Europe, le Shiatsu fait partie des huit approches complémentaires citées dans la résolution A4-0075/97 du Parlement Européen, votée le 29 mai 1997, en tant que « médecine non conventionnelle digne d'intérêt au même titre que l’Homéopathie, la Médecine Chinoise, la Naturopathie, la Médecine Anthroposophique, la Phytothérapie, la Chiropraxie et l’Ostéopathie.

 

 

 

Au Japon, le Shiatsu est officiellement reconnu 

par le Ministère Japonais de la Santé 

depuis 1954.

 

 

En France, Le Shiatsu est reconnu officiellement par l’État français et le Ministère du Travail (J.O. du 25/07/2015) comme profession, et seul le SPS ( Syndicat Professionnel de Shiatsu ) est actuellement habilité à délivrer un titre professionnel de

"Spécialiste en Shiatsu" reconnu par l’État